adversité

adversité [ advɛrsite ] n. f.
XIIe; lat. ecclés. adversitas
Littér. Sort contraire. fatalité. « Il s'était roidi contre l'adversité » (Hugo).
Situation malheureuse d' une personne qui a éprouvé des revers. malchance, malheur. « Il est possible d'être homme même dans l'adversité » (Sartre).
⊗ CONTR. Bonheur, chance, prospérité.

adversité nom féminin (latin ecclésiastique adversitas) Littéraire. État de celui qui éprouve des revers ; malheur, malchance : Rester courageux dans l'adversité.adversité (citations) nom féminin (latin ecclésiastique adversitas) François René, vicomte de Chateaubriand Saint-Malo 1768-Paris 1848 L'adversité est pour moi ce qu'était la terre pour Antée ; je reprends des forces dans le sein de ma mère. Mémoires d'outre-tombe Joachim Du Bellay Liré 1522-Paris 1560 Las ! où est maintenant ce mépris de fortune ? Où est ce cœur vainqueur de toute adversité […] ? Les Regrets Roger Nimier Paris 1925-Garches 1962 Sans les rochers, on sait bien que les vagues ne monteraient jamais si haut. Le Hussard bleu Gallimard Isocrate Athènes 436-Athènes 338 avant J.-C. Nous éprouvons l'or dans le feu, nous discernons nos amis dans l'adversité. À Démonicos, 25 (traduction Mathieu et Brémond) Francis Bacon, baron Verulam Londres 1561-Londres 1626 La prospérité ne va pas sans craintes ni déplaisirs ; l'adversité, sans réconforts ni espérances. Prosperity is not without many fears and distastes ; and adversity is not without comforts and hopes. Essays, 5adversité (synonymes) nom féminin (latin ecclésiastique adversitas) Littéraire. État de celui qui éprouve des revers ; malheur, malchance
Synonymes :
- détresse
- disgrâce
- épreuve
- fatalité
- misère
Contraires :
- félicité
- prospérité

adversité
n. f. Sort contraire; situation de celui qui le subit. Lutter contre l'adversité. Syn. infortune, misère.

⇒ADVERSITÉ, subst. fém.
Littéraire
1. Gén. au sing. avec l'article déf. Sort contraire, circonstances malheureuses (deuil, revers de fortune, etc.) s'imposant comme une épreuve à subir ou à surmonter :
1. Au contraire, de toutes les choses humaines, dont la nature est de périr dans les tourmens, la véritable religion s'accroît dans l'adversité :Dieu l'a marquée du même sceau que la vertu.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Génie du Christianisme, t. 2, 1803, p. 425.
2. ... vous êtes encore et vous serez toujours pour moi le Marquis de la Seiglière, plus grand dans l'infortune que vous ne le fûtes jamais au faîte de la prospérité. Je suis fait ainsi : l'infortune me séduit, l'adversité m'attire. Si mes opinions politiques me l'eussent permis, j'aurais accompagné Napoléon à Sainte-Hélène. Veuillez croire que mon dévouement et mon respect vous suivront partout, et que vous trouverez en moi un fidèle courtisan du malheur.
J. SANDEAU, Mademoiselle de la Seiglière, 1848, p. 224.
3. Je remercie Dieu de ce qu'il a bien voulu faire de moi, de l'épreuve que je subis, de la ruine où je médite. Je trouve bonne l'adversité, bonne l'injustice, bonne la haine, bonne la calomnie qui se glisse comme le ver dans le sépulcre. Si toutes ces choses qu'on est convenu d'appeler le malheur et qui sont sur moi, pèsent le poids d'un caillou dans le progrès humain, je bénis la destinée.
V. HUGO, Correspondance, 1854, p. 188.
4. Mais je constate que ce qu'il y a de plus noble, de plus vivant chez les gens de France et chez moi est de formation catholique, s'accroît dans l'atmosphère catholique et que dans l'adversité, ou du moins dans les grandes circonstances de la vie, chacun de nous trouve dans l'Église son plus parfait bien-être.
M. BARRÈS, Mes cahiers, t. 8, 1909-1911, p. 297.
5. Mon optimisme, ce n'est pas dans la douleur, dans l'adversité, qu'il trouve de quoi s'achopper; mais devant la laideur et la malignité des hommes.
A. GIDE, Journal, 1931, p. 1055.
Rem. Syntagmes fréq. a) Groupes nominaux : coups de l'adversité (A. GIDE, Les Nouvelles nourritures, 1935, p. 284), école de l'-(P.-L. COURIER, Pamphlets politiques, 1824, p. 77), jour de l'-(F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Essai sur les Révolutions, 1797, p. 169), leçons de l'- (ID., Les Martyrs, 1810, p. 211), vent de l'- (J.-H. BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 204), courage dans l'- (F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Les Natchez, 1826, p. 221), temps d'- (ID., Essai sur les Révolutions, 1797, p. 57), rocher d'- (Ch. SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 4, 1859, p. 204); b) Groupes verbe + subst. : connaître l'adversité (L. BLOY, La Femme pauvre, 1897, p. 116), conjurer l'- (Ch. PÉGUY, La Tapisserie de Notre-Dame, 1913, p. 701), plier sous l'- (E. DE GUÉRIN, Journal, 1840, p. 80), supporter l'- (F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Essai sur les Révolutions, 1797, p. 164).
2. Au plur. Les adversités. Les événements malheureux, les épreuves :
6. Il disait à propos de la reine de Hollande, devenue par Louis XVIII duchesse de Saint-Leu : « Quand on a accepté les prospérités d'une famille, il faut en embrasser les adversités. »
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 2, 1848, p. 600.
7. On a eu tous les chagrins, toutes les épreuves, tous les soucis, toutes les adversités possibles, excepté la maladie, car on a été quarante-deux ans de suite sans la connaître.
H.-F. AMIEL, Journal intime, 30 janv. 1866, p. 107.
Rem. 1. Syntagmes rencontrés : les grandes adversités (P. BOREL, Champavert, 1833, p. 193), vaincre les adversités (E. MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 351). 2. Adversité est l'anton. de prospérité, bonheur; il est synon. de malheur, mais caractérisé par l'idée de lutte, la manière dont on la soutient et les bénéfices moraux qu'on en retire. Fréquent au XIXe s., notamment chez Chateaubriand.
Prononc. :[]. Enq. :/1/.
Étymol. ET HIST. — 1. 1145 « malheur, revers de fortune » (ELYE DE WINCESTRE, Afaitement Catun, 435, p. 129, ed. Stengel); 2. 1160 « hostilité » (BENOIT, Ducs de Normandie, II, 4889 : A l'arcevesque a tot mustré sa ire e sa grant aversité). — entre 1360-70 (Li Romans de Bauduin de Sebourc, éd. Bocca, XXIV, 534 ds T.-L. : frapoit a deus mains de telle adversité Que s'il ëust a plain Baudewin assené, Je croi qu'il li ëust le haterel copé).
Empr. au lat. chrét. adversitas; cf. avec 1 PSEUDO QUINTILIEN, Decl. ds TLL, 847, 77 : convenimus in amicitiam, cum advenit adversitas; avec 2 PSEUDO CYPRIEN, Abus., 6, ibid., 847, 55 : magna magnis infestationibus et adversitatibus solent laborare.
STAT. — Fréq. abs. litt. :245. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 862, b) 269; XXe s. : a) 91, b) 106.
BBG. — BAILLY (R.) 1969. — BAR 1960. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BRUANT 1901. — DAIRE 1759. — LACR. 1963. — LAF. 1878. — LAV. Diffic. 1846. — MARCEL 1938.

adversité [advɛʀsite] n. f.
ÉTYM. 1145; du lat. ecclés. adversitas, de adversus. → Adverse.
a Vx. Littér. Fortune adverse, sort contraire, fâcheux. || Les épreuves de l'adversité. Fatalité.
b Mod. État, situation de celui qui éprouve des revers, subit les rigueurs du sort. || Tomber dans l'adversité. Détresse, disgrâce, infortune, malchance, malheur. || L'adversité l'a jeté dans la misère, dans le désespoir.
1 Adversité (…) exprime un état dans lequel on a le sort contre soi ou pour adversaire, on est aux prises avec lui; ce qui le caractérise singulièrement, c'est l'idée d'une lutte, et de la manière dont on la soutient (…)
Lafaye, Dict. des synonymes, Adversité.
2 (…) famille auguste, mais malheureuse (…) poussée jusqu'aux dernières épreuves de l'adversité.
La Bruyère, Disc. de réception à l'Académie.
3 L'adversité est pour moi ce qu'était la terre pour Antée : je reprends des forces dans le sein de ma mère.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, I, II.
4 On résiste à l'adversité mieux qu'à la prospérité.
On se tire de la mauvaise fortune plus entier que de la bonne.
Hugo, l'Homme qui rit, II, V, V.
5 (…) le premier mouvement d'abattement passé, il avait repris contenance. Il s'était roidi contre l'adversité.
Hugo, Notre-Dame de Paris, I, V.
(Une, des adversités). Épreuve, événement malheureux. Accident, coup (du sort), malheur, obstacle, tribulation. || Connaître toutes les adversités.
CONTR. Bonheur, chance, félicité, fortune, prospérité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • adversité — ADVERSITÉ. s. f. L état d une fortune malheureuse. Être dans l adversité. Tomber dans l adversité. Les adversités que Dieu nous envoie. Être constant dans l adversité. Succomber à l adversité. Sa vie a été mêlée d adversité et deprospérité.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • adversité — Adversité. s. m. Estat malheureux, mauvaise fortune qui dure. Estre dans l adversité. tomber en adversité. les adversitez que Dieu nous envoye. constant dans l adversité. il est plus aisé de resister à l adversité, qu à la prosperité …   Dictionnaire de l'Académie française

  • adversité — Adversité, Aduersa fortuna, Aduersum, Casus aduersus, Res aduersae. Naviger sans adversité, Bellissime nauigare. Ne pouvoir porter une adversité, Fortunae succumbere. En temps d adversité, Tempore aduerso …   Thresor de la langue françoyse

  • adversité — (a dvêr si té) s. f. Fortune adverse Être dans l adversité. Secourir un innocent dans l adversité. Grand dans l adversité. Une probité éprouvée par l adversité. Souffrir héroïquement les grandes adversités. La patience dans les adversités.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ADVERSITÉ — s. f. État, situation de celui qui éprouve les rigueurs du sort. Être dans l adversité. Tomber dans l adversité. Être constant dans l adversité. Succomber à l adversité. Sa vie a été mêlée d adversité et de prospérité.   Il se dit aussi d Un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ADVERSITÉ — n. f. état, situation de celui qui éprouve les rigueurs du sort. être dans l’adversité. Tomber dans l’adversité. être constant dans l’adversité. Succomber à l’adversité. Il se dit aussi d’une Infortune, d’un accident fâcheux; et dans ce sens il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • adversité — nf., revers de fortune : ADVARSITÂ (Albanais), advérsitâ (Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • L’adversité est sans doute un grand maître, mais ce maître se fait payer cher ses leçons et souvent … — L’adversité est sans doute un grand maître, mais ce maître se fait payer cher ses leçons et souvent le profit qu’on en retire ne vaut pas le prix qu’elles ont coûté. См. Беды человека научают мудрости …   Большой толково-фразеологический словарь Михельсона (оригинальная орфография)

  • L’adversité rend sage. — См. Беды человека научают мудрости …   Большой толково-фразеологический словарь Михельсона (оригинальная орфография)

  • For of fortunes sharpe adversite… — См. Полынь после меду горчее самой себя …   Большой толково-фразеологический словарь Михельсона (оригинальная орфография)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.